9 erreurs à éviter pour faire circuler la lumière dans votre salon !

La lumière est vitale dans une pièce de vie, elle joue sur notre humeur et notre bien-être. Alors autant tout mettre en œuvre pour en profiter et avoir un salon le plus agréable possible.

Voici quelques erreurs à ne pas commettre afin de ne pas gêner la libre circulation de la lumière dans le salon !

1) Bloquer les ouvertures


La lumière naturelle vient des fenêtres, il faut donc au maximum éviter de les bloquer, que ce soit avec des meubles ou des rideaux lourds ou foncés. Il faut dégager au maximum les ouvertures pour ne pas gêner le passage de la lumière dans le salon. 

Si le logement est au rez-de-chaussée ou dispose un vis-à-vis, des solutions de traitement du verre permettent de le rendre translucide (verre dépoli) tout en laissant passer la lumière. Moins onéreuses, des protections peuvent aussi s’appliquer sur les fenêtres et produisent le même effet, mais avec résultat qui sera moins durable.

2) Conserver des ouvertures petites et peu nombreuses


C’est une solution qui engage des travaux, mais apporte un confort incomparable surtout dans les pièces sombres. Selon la configuration du bâti, vous pouvez faire poser des fenêtres de toit ou des puits de lumière, afin de profiter d’une lumière zénithale.

Dans certains cas de figure, et si la mairie l’autorise, vous pouvez aussi augmenter la taille des fenêtres ou baies vitrées, mais ce sont des travaux qui nécessitent une intervention sur la structure de la maison ou de l’immeuble, donc l’intervention d’un architecte.

3) Surcharger l’aménagement


Pour que la lumière circule aisément, il vaut mieux éviter les meubles trop massifs et hauts, qui vont plomber la pièce. Préférez des petits meubles aux tonalités claires.

Le verre est par exemple l’allié de votre salon, sa transparence le rendant extrêmement léger. Que ce soit pour une table basse ou une table de salle à manger, il trouve sa place dans tous les intérieurs quels que soient leurs styles.

Pour autant, ne vous privez pas de quelques pièces colorées ou foncées qui apporteront du dynamisme à la pièce.

4) Choisir un sol trop foncé


Une grande part de la sensation qu’on a d’un espace provient de son sol. Un revêtement de sol de couleur foncée peut considérablement assombrir une pièce et la rétrécir.

Pour plus de légèreté, optez pour un parquet en bois clair, un béton ciré gris pâle, voire un carrelage de couleur pierre.

5) Abuser des peintures sombres


La lumière aime le blanc et réciproquement. Il lui permet de circuler, d’être reflétée, projetée et d’agrandir la sensation d’espace.

Les couleurs foncées doivent donc être posées en petites touches ou sur des zones soigneusement choisies. Si la pièce est déjà très lumineuse, vous pouvez nuancer le blanc avec des teintes claires, comme le rose pâle, le crème ou le vert d’eau qui casseront un effet trop éblouissant.

6) Encombrer la pièce


Bibelots, livres, cadres, vases, bougies… voici autant de tentations décoratives qui peuvent finir par encombrer une pièce.

Faites place nette et choisissez avec soin les objets que vous souhaitez vraiment exposer, ceux qui ont une valeur sentimentale, une histoire. Si le choix est trop difficile, pourquoi ne pas faire tourner les objets et avoir une décoration par saison ? À l’exemple de ce qu’on peut faire pour Noël.

7) Cloisonner les espaces


Les solutions d’aménagement qui jouent sur la transparence permettent de faire circuler librement la lumière.

La grande tendance des cloisons vitrées, sous forme de verrières, illustre ce besoin d’ouverture. En plus d’agrandir l’espace, elles permettent de multiplier les sources lumineuses. La paroi peut-être entièrement vitrée, ou simplement l’imposte, tout dépend de l’effet souhaité.

8) Bouder les miroirs


Les miroirs sont les meilleurs alliés de la luminosité. En plus d’agrandir l’espace ils reflètent et diffusent la lumière naturelle.

Quelques règles sont cependant à observer pour que l’effet fonctionne : ils doivent être positionnés face à une fenêtre et ne doivent pas refléter directement les rayons du soleil, au risque d’être aveuglants.
Selon l’effet souhaité et la décoration des lieux, vous pouvez opter pour un grand miroir ou plusieurs petits formats, posés les uns à côté des autres.

9) Créer des zones d’ombre


Selon les préceptes du feng shui, art chinois ancestral, les zones d’ombre dans nos intérieurs sont défavorables à notre bien-être.

Une pièce de vie lumineuse attire la bonne humeur et l’énergie positive. On évite donc de créer des zones où la lumière ne pourra circuler comme les recoins encombrés, pour créer un ensemble cohérent et lumineux.

« Il n’y a pas de lumière sans ombre. » Louis ARAGON

10 erreurs à éviter quand on aménage une salle de bains !

Les idées reçues nous empêchent parfois de voir l’étendue des possibilités qui s’offrent à nous en termes d’agencement d’un espace.

L’aménagement de salle de bains peut se compliquer dans ces pièces humides et souvent petites. Ces quelques règles d’aménagement faciles à appliquer vous permettront un meilleur usage quotidien de la salle de bains.

1) Sous-estimer l’éclairage

Pour être agréable à utiliser, une salle de bain doit bénéficier d’un éclairage adapté.

Si d’autres pièces peuvent bénéficier d’un éclairage chaud et cosy, celle-ci doit recevoir un éclairage blanc qui imite la lumière naturelle. Pensez à varier les sources lumineuses en installant des appliques, un plafonnier, avec une préférence pour des éclairages indirects, qui n’éblouissent pas.

Conseils : Si cette dernière vous fait défaut, vous pouvez utiliser des ampoules avec un indice de rendu des couleurs (IRC) élevé, entre 92 et 98, proche de la lumière du jour.

2) Oublier les éclaboussures

Pour que son usage quotidien ne se transforme pas en calvaire, il faut aussi faciliter l’entretien de la salle de bains. Quoi de plus pénible que de devoir passer la serpillière après chaque douche ?

Pour cela, il faut bien anticiper, en fonction de l’emprise de votre douche, la largeur de la paroi vitrée nécessaire pour vous isoler correctement. Fixe ou ouvrante, elle doit être un peu plus haute que la douchette ou le ciel de pluie et faire au moins 80 cm de large.

3) Fermer à tout prix la salle de bains

Dans le cas des salles de bains attenantes à une chambre parentale, on peut imaginer de supprimer la séparation entre les deux pièces ou alors une cloison vitrée, qui permet de profiter de la lumière naturelle.

La sensation d’espace dans chacune des zones sera aussi augmentée.

4) Ne pas oser le parquet

La pose du bois dans les pièces d’eau peut faire peur, à cause de son entretien et de sa fragilité et on a tendance à préférer le carrelage dans la salle de bains.

Mais ce matériau peut très bien être utilisé sur le sol des salles de bains pour peu qu’il soit adapté à cet usage.

En effet, il vaut mieux choisir une essence imputrescible, comme le teck, ou un bois ayant subi un traitement hydrofuge.

Conseils : Evitez la pose flottante, qui permet à l’eau de s’infiltrer entre les lames. Des joints dits à pont de bateau offriront une esthétique balnéaire tout en garantissant l’étanchéité de l’ouvrage.

5) Sous-estimer le besoin de rangements

Afin de ne pas encombrer l’espace, pensez à optimiser les rangements de la salle de bains. Des placards, bas et hauts, peuvent abriter le linge de toilette ; des tiroirs, les produits de beauté et d’entretien.

Vous libérerez ainsi le plan autour du lavabo, sur lequel vous pourrez disposer quelques objets décoratifs. Tous les meubles de rangement de salle de bains sont bons à prendre. Les produits de toilette ont tendance à s’accumuler et à prendre la poussière : mieux vaut donc leur réserver une place dans un rangement dédié.

6) Abandonner le sèche-serviettes

Lors de l’aménagement de votre salle de bains, ne négligez pas son chauffage et sa ventilation, les deux garanties pour que la pièce humide reste saine.

Les sèche-serviettes prodiguent une chaleur douce, avec une répartition uniforme, tout en permettant aux serviettes de sécher rapidement et en évitant à l’humidité de stagner. Choisissez un modèle en fonction de vos besoins, plutôt en hauteur, pour pouvoir y mettre plusieurs serviettes.

7) Mal identifier ses usages quotidiens

Le nombre d’utilisateurs détermine complètement l’aménagement d’une salle de bains. Or, partager un petit espace n’est pas chose aisée, d’autant que celui-ci est souvent sollicité par tous aux mêmes moments de la journée.

Pour les couples ou les personnes avec des enfants et lorsque l’espace le permet, n’hésitez pas à poser deux vasques, afin que chacun puisse y accéder facilement.

Trouver aussi des astuces pour ranger brosses à dents et produits de toilette dans des meubles de salle de bains ou en optimisant l’espace au mur, grâce à des petits paniers ou des étagères dédiés à chaque membre de la famille par exemple.

8) Opter pour une douche disproportionnée

Votre douche doit s’adapter à vous et pas l’inverse !

Pour être agréable d’usage, la cabine doit tenir compte de vos mensurations et de votre morphologie. Si vous êtes grand, il faudra positionner le ciel de douche à bonne hauteur. Côté largeur, prévoyez environ 90 cm pour être à l’aise et pouvoir bouger sans vous cogner.

9) Mal concevoir sa douche à l’italienne

Le principe d’une douche à l’italienne est simple : son sol est dans la continuité de celui de la salle de bains. Mais pour réussir cette installation esthétique et fonctionnelle, il faut particulièrement soigner sa mise en œuvre.

Veillez à avoir une bonne évacuation de l’eau via un caniveau large et une pente suffisante pour ne pas inonder toute la salle de bains. Tout ce système étant encastré dans le sol, il vaut mieux le réserver à des constructions neuves ou, dans le cas de rénovation, préférer des receveurs de douche extra-plats, que vous pourrez carreler comme le sol du reste de la pièce.

10) Ne pas installer douche et baignoire

Si cette installation peut sembler compliquée et un peu ostentatoire, elle est pourtant facile à mettre en œuvre.

Pour peu que vous possédiez la place nécessaire, une baignoire îlot pourra très bien être disposée dans la salle de bains, avec pour seule contrainte d’être raccordée aux réseaux et être dédiée à des moments de détente.

La douche sert au quotidien, est pratique d’usage et permet de faire sa toilette rapidement. Combiner les deux vous permet de profiter des bienfaits de chaque fonctionnalité.

Créez la salle de bains de vos rêves !

%d blogueurs aiment cette page :