10 erreurs à éviter quand on aménage une salle de bains !

Les idées reçues nous empêchent parfois de voir l’étendue des possibilités qui s’offrent à nous en termes d’agencement d’un espace.

L’aménagement de salle de bains peut se compliquer dans ces pièces humides et souvent petites. Ces quelques règles d’aménagement faciles à appliquer vous permettront un meilleur usage quotidien de la salle de bains.

1) Sous-estimer l’éclairage

Pour être agréable à utiliser, une salle de bain doit bénéficier d’un éclairage adapté.

Si d’autres pièces peuvent bénéficier d’un éclairage chaud et cosy, celle-ci doit recevoir un éclairage blanc qui imite la lumière naturelle. Pensez à varier les sources lumineuses en installant des appliques, un plafonnier, avec une préférence pour des éclairages indirects, qui n’éblouissent pas.

Conseils : Si cette dernière vous fait défaut, vous pouvez utiliser des ampoules avec un indice de rendu des couleurs (IRC) élevé, entre 92 et 98, proche de la lumière du jour.

2) Oublier les éclaboussures

Pour que son usage quotidien ne se transforme pas en calvaire, il faut aussi faciliter l’entretien de la salle de bains. Quoi de plus pénible que de devoir passer la serpillière après chaque douche ?

Pour cela, il faut bien anticiper, en fonction de l’emprise de votre douche, la largeur de la paroi vitrée nécessaire pour vous isoler correctement. Fixe ou ouvrante, elle doit être un peu plus haute que la douchette ou le ciel de pluie et faire au moins 80 cm de large.

3) Fermer à tout prix la salle de bains

Dans le cas des salles de bains attenantes à une chambre parentale, on peut imaginer de supprimer la séparation entre les deux pièces ou alors une cloison vitrée, qui permet de profiter de la lumière naturelle.

La sensation d’espace dans chacune des zones sera aussi augmentée.

4) Ne pas oser le parquet

La pose du bois dans les pièces d’eau peut faire peur, à cause de son entretien et de sa fragilité et on a tendance à préférer le carrelage dans la salle de bains.

Mais ce matériau peut très bien être utilisé sur le sol des salles de bains pour peu qu’il soit adapté à cet usage.

En effet, il vaut mieux choisir une essence imputrescible, comme le teck, ou un bois ayant subi un traitement hydrofuge.

Conseils : Evitez la pose flottante, qui permet à l’eau de s’infiltrer entre les lames. Des joints dits à pont de bateau offriront une esthétique balnéaire tout en garantissant l’étanchéité de l’ouvrage.

5) Sous-estimer le besoin de rangements

Afin de ne pas encombrer l’espace, pensez à optimiser les rangements de la salle de bains. Des placards, bas et hauts, peuvent abriter le linge de toilette ; des tiroirs, les produits de beauté et d’entretien.

Vous libérerez ainsi le plan autour du lavabo, sur lequel vous pourrez disposer quelques objets décoratifs. Tous les meubles de rangement de salle de bains sont bons à prendre. Les produits de toilette ont tendance à s’accumuler et à prendre la poussière : mieux vaut donc leur réserver une place dans un rangement dédié.

6) Abandonner le sèche-serviettes

Lors de l’aménagement de votre salle de bains, ne négligez pas son chauffage et sa ventilation, les deux garanties pour que la pièce humide reste saine.

Les sèche-serviettes prodiguent une chaleur douce, avec une répartition uniforme, tout en permettant aux serviettes de sécher rapidement et en évitant à l’humidité de stagner. Choisissez un modèle en fonction de vos besoins, plutôt en hauteur, pour pouvoir y mettre plusieurs serviettes.

7) Mal identifier ses usages quotidiens

Le nombre d’utilisateurs détermine complètement l’aménagement d’une salle de bains. Or, partager un petit espace n’est pas chose aisée, d’autant que celui-ci est souvent sollicité par tous aux mêmes moments de la journée.

Pour les couples ou les personnes avec des enfants et lorsque l’espace le permet, n’hésitez pas à poser deux vasques, afin que chacun puisse y accéder facilement.

Trouver aussi des astuces pour ranger brosses à dents et produits de toilette dans des meubles de salle de bains ou en optimisant l’espace au mur, grâce à des petits paniers ou des étagères dédiés à chaque membre de la famille par exemple.

8) Opter pour une douche disproportionnée

Votre douche doit s’adapter à vous et pas l’inverse !

Pour être agréable d’usage, la cabine doit tenir compte de vos mensurations et de votre morphologie. Si vous êtes grand, il faudra positionner le ciel de douche à bonne hauteur. Côté largeur, prévoyez environ 90 cm pour être à l’aise et pouvoir bouger sans vous cogner.

9) Mal concevoir sa douche à l’italienne

Le principe d’une douche à l’italienne est simple : son sol est dans la continuité de celui de la salle de bains. Mais pour réussir cette installation esthétique et fonctionnelle, il faut particulièrement soigner sa mise en œuvre.

Veillez à avoir une bonne évacuation de l’eau via un caniveau large et une pente suffisante pour ne pas inonder toute la salle de bains. Tout ce système étant encastré dans le sol, il vaut mieux le réserver à des constructions neuves ou, dans le cas de rénovation, préférer des receveurs de douche extra-plats, que vous pourrez carreler comme le sol du reste de la pièce.

10) Ne pas installer douche et baignoire

Si cette installation peut sembler compliquée et un peu ostentatoire, elle est pourtant facile à mettre en œuvre.

Pour peu que vous possédiez la place nécessaire, une baignoire îlot pourra très bien être disposée dans la salle de bains, avec pour seule contrainte d’être raccordée aux réseaux et être dédiée à des moments de détente.

La douche sert au quotidien, est pratique d’usage et permet de faire sa toilette rapidement. Combiner les deux vous permet de profiter des bienfaits de chaque fonctionnalité.

Créez la salle de bains de vos rêves !

%d blogueurs aiment cette page :